ACTUALITES YAOUNDE, 8 février 2019 (Youpost – Xinhua) — Le pétrolier singapourien saisi depuis le 1er février par l’armée camerounaise pour un différend commercial a pu repartir avec ses 26 membres d’équipage, dont deux ressortissants chinois, a confimé jeudi l’ambassade de Chine au Cameroun.
Ce pétrolier est géré par une société basée à Singapour, Eastern Pacific Shipping. Celle-ci avait annoncé mercredi dans un communiqué que le navire avait quitté la veille le port de Limbé (ouest) avec ses 26 membres d’équipage sains et saufs.
Un responsable de la Marine camerounaise a également confirmé jeudi à Xinhua cette information sous couvert d’anonymat.
Selon l’ambassade de Chine, le navire, après des opérations de déchargement à Limbé, était en train d’appareiller lorsqu’il a été contrôlé par des militaires camerounais dans la soirée du 1er février. Il s’est alors vu interdire de quitter le port et son équipage a été consigné à bord.
Le pétrolier avait été saisi à la suite d’un différend commercial entre Eastern Pacific Shipping et l’affréteur camerounais DSC Marine. Fin

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.