in

Le Premier ministre irakien qualifie de « négatif » pour l’Irak le retrait américain de la Syrie – Actualités 24/12/2018

ACTUALITES BAGDAD, (Youpost – Xinhua) — Le Premier ministre irakien Adel Abdul Mahdi a déclaré lundi que le retrait des troupes américaines de la aurait un impact négatif sur l’.
« Nous avons discuté…de la décision américaine de retirer ses troupes de la Syrie, car cela aura des répercussions considérables sur l’Irak », a indiqué Abdul Mahdi lors d’une conférence de presse à l’issue d’une réunion hebdomadaire du cabinet.
« S’il y a une tension de sécurité en Syrie (à la suite du retrait américain), il y aura une vague migratoire, et l’Irak sera l’un des premiers pays exposés à ce problème », a affirmé Abdul Mahdi.
« Les terroristes pourraient quitter la Syrie et tenter d’entrer en Irak, ce qui aurait également des répercussions sur notre pays », a-t-il ajouté.
Il a souligné que l’Irak devait désormais prendre des précautions pour qu’il ne soit pas affecté.
Par ailleurs, Abdul Mahdi a démenti que l’Irak ait reçu une demande de la part des d’accueillir leurs troupes retirées de la Syrie.
« A présent, il n’y a pas de confirmation et nous n’avons pas été informés du stationnement de troupes américaines en Irak, et nous n’avons reçu aucune demande d’intervention irakienne en Syrie », a-t-il poursuivi.
Le Premier ministre irakien a révélé que le secrétaire d’Etat américain l’avait informé du retrait des troupes américaines avant la mise en oeuvre de cette décision, soulignant que M. Pompeo avait confirmé que les Etats-Unis continueraient à soutenir l’Irak dans sa lutte contre le terrorisme.
Abdul Mahdi a tenu ces propos deux jours après son entretien téléphonique avec M. Pompeo, qui lui avait expliqué les détails du retrait de la Syrie.
Récemment, le a annoncé un plan sur le retrait des troupes américaines de la Syrie, évoquant la défaite totale des militants de l’EI dans ce pays.
Ces troupes faisaient partie de la coalition dirigée par les Etats-Unis qui s’est engagée dans des combats et a mené des frappes aériennes contre des cibles de l’EI en Irak et en Syrie. Fin

What do you think?

0 points
Upvote Downvote

Comments

Leave a Reply
  1. Mr Adjoumani s’ excite pour rien. Il fait confiance à la juridiction suprême.. Donc laissons la décider, on verra. Car c’est une tentative d’intimidation de la chambre suprême. Dans tous les cas, toute décision sera motivée. Et puis, il y a eu des observateurs, des témoins qui sont certainement des sachants. Alors que Mr Adjoumani reste calme. Meme, si la chambre décidait de reprendre, cela participerait de la bonne pratique démocratique. Alors autant s’en réjouir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Loading…

0

Comments

0 comments

Le pourcentage d’armes modernes de l’armée russe atteint le chiffre record de 61,5 %, selon le ministre de la Défense – Actualités 24/12/2018

Le Maroc et le Japon s’engagent à renforcer leur coopération dans plusieurs domaines – Actualités 24/12/2018