ACTUALITES COLOMBO, 26 avril 2019 (Youpost – Xinhua) — Le Premier ministre du Sri Lanka, Ranil Wickremesinghe, a présenté ses excuses à la nation vendredi pour n’avoir pas réussi à protéger les victimes des explosions de dimanche, qui ont fait 253 morts et plus de 500 blessés.
Dans un communiqué publié sur son compte Twitter officiel, M. Wickremesinghe a déclaré : « Nous assumons la responsabilité collective et nous présentons nos excuses à nos concitoyens pour n’avoir pas réussi à protéger les victimes de ces événements tragiques ».
« Nous nous engageons à reconstruire nos églises, à relancer notre économie et à prendre toutes les mesures nécessaires pour prévenir le terrorisme, avec le soutien de la communauté internationale », a-t-il ajouté.
Le lendemain des attaques, M. Wickremesinghe a déclaré que la police avait été préalablement informée d’éventuelles attaques terroristes mais qu’elle n’avait pas pris de mesures adéquates pour contrer lesdites menaces.
Le Premier ministre sri-lankais a assuré que ses ministres et lui-même n’avaient pas été informés des menaces antérieures.
De son côté, le président Maithripala Sirisena a dit aux journalistes lors d’une conférence de presse vendredi matin que le secrétaire à la Défense, Hemasiri Fernando, et le chef de la police, Pujith Jayasundara, avaient bien été avertis par les services de renseignements d’éventuelles attaques mais qu’ils ne l’avaient pas informé non plus. Il a accusé les deux responsables d’avoir gravement négligé leurs devoirs.
Hemasiri Fernando a démissionné de son poste jeudi à la suite d’une demande du président, qui a également demandé au chef de la police de démissionner. Fin

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.