ACTUALITES ALGER, 27 décembre 2018 (Youpost – Xinhua) — Le président algérien Abdelaziz Bouteflika a appelé jeudi ses compatriotes à « concourir à la politique de prévention de la corruption en rapportant ces faits lorsqu’ils sont établis ».
Cet appel du chef de l’Etat a été lancé à l’occasion de sa signature de la loi de finances de 2019, lors d’un Conseil des ministres qu’il a présidé.
Selon un communiqué de la présidence rendu public à l’issue de la réunion du Conseil des ministres, il a été question de la création d’un pôle pénal financier à compétence nationale chargé des affaires financières complexes. Pour ce faire, un projet de loi a été adopté en Conseil des ministres, lequel complète la loi de 2006 relative à la prévention et à la lutte contre la corruption.
En matière de lutte contre la corruption, l’Algérie dispose de l’Organe national de prévention et de lutte contre la corruption (ONPLC).
Le texte ayant sanctionné les travaux du Conseil des ministres indique que le nouveau pôle pénal financier sera rattaché au tribunal d’Alger, et permettra de « mettre la législation en concordance avec la Constitution révisée en 2016 » et de codifier les missions de l’ONPLC. Fin

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.