ACTUALITES TUNIS, 23 février 2019 (Youpost – Xinhua) – – Sur invitation de son homologue égyptien, Abdelfattah Al-Sissi, le président tunisien, Béji Caïd Essebsi, s’est envolé ce samedi en direction de Sharm el-Cheikh en Egypte pour participer aux assises du Sommet Union européenne (UE) – Ligue des Etats Arabes (LEA) prévus pour les 24 et 25 févriers courants, a-t-on appris auprès de la présidence tunisienne.
« Le président de la République aura, lors de ce sommet, une série d’entretien avec bon nombre de leaders, chefs d’Etats arabes et étrangers ( ) M. Essebsi prononcera, lors de la première plénière, une allocution sur la vision de la Tunisie à propos du renforcement du dialogue arabo-européen et ses positions quant aux dossiers actuels », précise la présidence tunisienne.
Selon la même source, ce sommet focalisera sur une série de thématiques et défis communs entre l’Europe et le monde arabe, notamment la lutte contre le terrorisme et le crime organisé, l’éradication de l’émigration irrégulière en plus de questions liées aux droits de l’Homme, la femme, le développement durable, les changements climatiques et la coopération économique.
Le sommet évoquera, toujours selon la présidence tunisienne, le développement de la situation politique dans certains pays de la région, dont la Syrie, la Libye et le Yémen et plus particulièrement le conflit palestino-israélien.
Intervenant dans la presse locale, la veille du sommet, Oussama Romdhani, analyste tunisien pense que « sur le fond, le sommet ne semble pas devoir aller bien au-delà de l’occasion de faire la lumière sur les obstacles jonchés sur la voie d’un dialogue constructif entre les deux rives de la Méditerranée ».
Reproduit par le site d’information tunisien, Leaders, M. Romdhani évoque le cas de la Tunisie: « le succès relatif de la transition démocratique était censé ouvrir la voie à une aide significative de l’UE (… ) le modeste soutien accordé par l’UE à Tunis a dissipé toute illusion d’une assistance rappelant le plan Marshall ».
Et de conclure que « l’Europe a préféré se voir accusée d’incohérence et de double langage plutôt que de vivre au-dessus de ses moyens ».
Après la clôture des travaux du sommet, le président tunisien fera le déplacement à Genève où il prendra part à la partie de haut niveau de la 40eme session du Conseil des Droits de l’Homme.
« Le chef de l’Etat prononcera un discours à travers lequel, il mettra l’accent sur les acquis accomplies par la Tunisie en matière d’enracinement de la démocratie et le respect des droits de l’homme, la concrétisation de l’égalité et l’éradication de toutes les formes de discrimination », peut-on lire dans un communiqué de la présidence tunisienne. Fin

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.