ACTUALITES TUNIS, 17 avril 2019 (Youpost – Xinhua) — Le président tunisien Beji Caïd Essebsi et le premier vice-président du Conseil présidentiel du gouvernement libyen d’union nationale (GNA, reconnu par la communauté internationale), Ahmed Maitiq, se sont entretenus mercredi dans la banlieue nord de Tunis, capitale tunisienne sur les derniers développements en Libye.
D’après la présidence tunisienne, leur rencontre a porté sur les derniers développements du dossier libyen et ses répercussions sur le peuple libyen, la Tunisie, les pays voisins ainsi que sur toute la région.
Le chef d’Etat tunisien a déclaré avoir évoqué avec son hôte libyen les efforts déployés pour mettre fin aux manoeuvres militaires et céder la voie au dialogue et aux négociations pour ainsi relancer le processus politique entre les différentes parties libyennes en conflit, sous les auspices des Nations Unies.
La présidence tunisienne a par ailleurs insisté sur le fait qu’en Libye, « la solution ne doit être que politique et demeure entre les mains des Libyens eux-mêmes sous l’égide des Nations Unies ».
Mardi, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) avait fait état d’un bilan de 174 morts et 756 blessés dans les affrontements entre les forces du gouvernement libyen soutenu par l’ONU et l’armée basée dans l’est du pays, dans et autour de la capitale libyenne Tripoli.
La Libye est en proie à l’insécurité et au chaos depuis la chute du régime de l’ancien dirigeant Mouammar Kadhafi en 2011. Malgré un accord de paix sous les auspices de l’ONU en 2015, elle reste divisée politiquement entre l’Armée nationale libyenne (ANL) basée dans l’est et le gouvernement d’union nationale basé dans l’ouest, qui revendiquent tous deux la légitimité. Fin

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.