ACTUALITES RABAT, 5 avril 2019 (Youpost – Xinhua) — Le roi du Maroc Mohammed VI a appelé vendredi le groupe de la Banque islamique de développement (BID) à placer en tête de ses priorités le développement du capital humain, l’appui aux petites et moyennes entreprises et la création d’emplois en faveur des jeunes.
La BID devrait « mettre à contribution les potentialités disponibles pour créer les réseaux de protection sociale et en généraliser l’accès, promouvoir la condition de la femme, réduire la pauvreté, la précarité et les disparités spatiales », a insisté le souverain marocain, dans un message adressé aux participants à la 44e réunion annuelle du groupe de la BID, qui a ouvert ce vendredi ses travaux à Marrakech, au Maroc.
Il a espéré que le groupe de la BID joue un rôle « pionnier » et soutient les efforts des pays islamiques visant à faire face aux changements climatiques, par le renforcement de la sécurité environnementale, et à assurer l’utilisation optimale des ressources naturelles.
« Il importe également de contribuer à la mise en œuvre de l’engagement mondial à assurer l’accès au financement concessionnel, afin de permettre à ces pays de réaliser les objectifs convenus dans ce domaine », a-t-il insisté.
Le roi du Maroc a également appelé à accorder une attention particulière au financement des projets de mise à niveau des infrastructures, à la promotion des projets de développement qui favorise la complémentarité économique entre les pays islamiques, notamment en Afrique, dans les différents domaines, tels que les projets énergétiques et d’infrastructures, dans l’objectif de renforcer les réseaux de raccordement électrique et les liaisons terrestres et maritimes, ainsi que les projets agricoles destinés à assurer la sécurité alimentaire.
Le groupe de la BID a joué un rôle de premier plan dans le financement de projets d’investissement. « Aujourd’hui, il est appelé à stimuler davantage encore le flux des investissements inter-Etats membres et à fournir une assistance technique pour développer les opportunités d’investissement participatif entre eux. De même, il lui incombe de financer et d’avaliser les projets du secteur privé et de réaliser des projets de développement dans le cadre d’un partenariat public-privé », a poursuivi le souverain marocain.
Placée sous le thème « la transformation dans un monde en mouvement : un cheminement vers les objectifs durables de développement », la 44e réunion annuelle du groupe de la BID vise à permettre aux représentants des Etats membres de décortiquer les quatre piliers essentiels du plan quinquennal de la banque, à savoir « les partenariats public-privé », « la science, la technologie et l’innovation », « la chaîne de valeur mondiale » et « la finance islamique ». Fin

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.