ACTUALITES LOME, 12 mars 2019 (Youpost – Xinhua) — Le Togo et les Emirats Arabes Unis ont signé, lundi à Abou Dabi, un Mémorandum d’Entente de 15 millions de dollars américains destinés au financement des petites et moyennes entreprises (PME) et petites et moyennes industries (PMI) au Togo, selon un communiqué de la présidence togolaise dont Xinhua a eu copie lundi soir à Lomé.
Le financement est accordé par le Fonds Khalifa pour le développement de l’entreprise et les documents ont été signés par Hussain Jasim Al Nowais, président du Fonds Khalifa, et Sani Yaya, le ministre de l’Economie et des Finances du Togo.
C’est à l’issue des échanges entre le prince héritier d’Abou Dabi Mohamed Bin Zayed et le président togolais Faure Gnassingbé, en visite d’amitié et de travail depuis dimanche à Abou Dabi, aux Emirats Arabes Unis.
Les échanges ont eu lieu autour « des questions de développement, de multilatéralisme, de création d’emplois pour la jeunesse et de promotion des énergies renouvelables notamment l’énergie solaire », dit le communiqué de la présidence de la république togolaise.
La présidence togolaise a inscrit le séjour de Faure Gnassingbé dans le cadre de la « mobilisation des investisseurs en sa qualité de premier ambassadeur » pour le Plan national de développement (PND) du Togo prévu sur la période 2018-2022.
Le coût total du PND est estimé à 8,3 milliards de dollars et le Togo entend mobiliser 65% du financement auprès du secteur privé.
Le PND est le document de référence sur la transformation structurelle de l’économie togolaise visant, entre autres, à créer 500.000 emplois et à atteindre un taux de croissance économique de 7,6% d’ici à 2022, à partir d’une croissance envisagée à 5% en 2019. Fin

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.