ACTUALITES , 11 janvier 2019 (Youpost – Xinhua) — Les images envoyées par la sonde chinoise Chang’e-4 montrent que la toute première sonde qui a atterri en douceur sur la face cachée de la Lune est cernée de nombreux cratères de tailles différentes, ce qui constitue un grand défi pour l’exploration future que doit mener le rover lunaire Yutu-2.
La sonde, composée d’un atterrisseur et d’un rover, s’est posée le 3 janvier dans la zone d’alunissage présélectionnée à 177,6 degrés de longitude est et 45,5 degrés de latitude sud dans le cratère Von Karman du bassin Pôle Sud-Aitken sur la surface cachée de la Lune.
L’Administration nationale de l’espace de a dévoilé vendredi plusieurs images prises par la sonde Chang’e-4, transmises par le satellite relais Queqiao (pont des pies).
L’une des images publiées est une vue panoramique à 360 degrés reconstitué à partir de 80 photos prises par une caméra située sur l’atterrisseur après que le rover s’est rendu sur la surface lunaire, a indiqué Li Chunlai, directeur adjoint des Observatoires astronomiques nationaux de Chine et commandant en chef du système d’application au sol de Chang’e-4.
« A partir de ce panorama, nous pouvons observer que la sonde est entourée de nombreux petits cratères, ce qui est vraiment excitant », a déclaré M. Li.
L’un des cratères proches du rover Yutu-2 a un diamètre d’environ 20 mètres et une profondeur d’environ 4 mètres. Le terrain accidenté posera de grands défis pour la planification de l’itinéraire du rover, a indiqué M. Li.
Par rapport au site d’atterrissage de Chang’e-3, qui a été envoyé vers le Sinus Iridum, ou la Baie des arcs-en-ciel, on trouve moins de roches dans la zone entourant Chang’e-4, ce qui signifie que le site d’atterrissage de Chang’e-4 pourrait être plus ancien, a ajouté M. Li.
Il a indiqué que Chang’e-4 avait atterri à une altitude de près de moins 6.000 mètres. La région la plus profonde sur la Lune, où l’altitude est inférieure à 9.100 mètres, se trouve à environ 700 kilomètres au sud de la sonde.
« L’information à partir des profondeurs de la Lune sera l’un de nos objectifs lors de l’exploration », a noté M. Li.
L’administration a également publié une vidéo sur le processus d’atterrissage de Chang’e-4, qui a été produite par le traitement de plus de 4.700 photos prises par un appareil photo sur la sonde.
La vidéo, d’une durée d’environ 12 minutes, montre que la sonde ajuste son altitude, passe et évite des obstacles pendant le processus de descente.
« Avec la vidéo, nous pouvons voir plus de poussières monter lorsque Chang’e-4 touche la face cachée de la Lune, par rapport à l’atterrissage de Chang’e-3, ce qui indique que les poussières lunaires dans la zone d’atterrissage de Chang’e-4 sont plus épaisses que dans la région d’atterrissage de Chang’e-3 », a expliqué Zhang Hongbo, concepteur en chef du système d’application terrestre de Chang’e-4.
« Les poussières plus épaisses montrent que le régolithe lunaire dans la zone a subi une plus grande érosion spatiale, ce qui prouve également que la zone est plus ancienne. Nous effectuerons des recherches comparatives entre les zones d’atterrissage de Chang’e-3 et Chang’e-4 », a-t-il indiqué. Fin

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.