ADDIS-ABEBA, 4 avril (Xinhua) — La ministre éthiopienne des Transports Dagmawit Moges a déclaré jeudi que les résultats de l’enquête préliminaire sur le crash d’avion ont montré que le pilote avait pris des mesures urgentes exigées par Boeing, mais n’avait pas réussi à contrôler l’appareil.
« L’équipage a effectué toutes les procédures (demandées par le) fabricant, mais n’a pas pu contrôler l’avion », a annoncé jeudi Mme Moges devant les journalistes.
La ministre a également noté que l’avion disposait d’un certificat de vol valide avant le décollage et que les pilotes avaient une licence et la capacité technique de conduire un Boeing 737 MAX 8.
Elle a aussi révélé que « la fonction de décollage de l’avion ne présentait aucune anormalité ».
L’avion Boeing 737 MAX 8 d’Ethiopian Airlines à destination de Nairobi s’est écrasé le 10 mars près de la ville de Bishoftu, à environ 45 km de la capitale Addis-Abeba, quelques minutes après son décollage, tuant les 157 personnes à bord. Fin

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.