ACTUALITES PHNOM PENH, 20 mai 2019 (Youpost – Xinhua) — Les politiques protectionnistes américaines portent atteinte aux règles et aux normes commerciales internationales, estiment plusieurs analystes au Cambodge.
L’économie mondiale, notamment les petites économies telles que le Cambodge, pourrait souffrir pendant longtemps des offensives commerciales lancées par Washington contre la Chine et d’autres pays, met ainsi en garde Mey Kalyan, président de l’Institut cambodgien des ressources de développement.
« Il est encore plus regrettable que les règles et les normes commerciales internationales mises en place par de nombreux pays depuis des décennies soient détruites par une superpuissance qui donne des leçons de démocratie et de droits de l’Homme aux pays pauvres », confie-t-il à Xinhua.
Chheang Vannarith, président de l’Institut Asian Vision, rappelle pour sa part que l’histoire a montré qu’il n’y a jamais de gagnant dans une guerre commerciale.
Les Etats-Unis et la Chine, ainsi que toute l’économie mondiale, vont souffrir si les tensions commerciales actuelles entre les deux plus grandes économies du monde continuent de s’aggraver, prévient-il.
« Les Etats-Unis sous l’administration Donald Trump pratiquent l’unilatéralisme et le protectionnisme, ce qui constitue une menace sérieuse pour le multilatéralisme », souligne M. Chheang à Xinhua, en ajoutant que « les pays qui croient en un système multilatéral ouvert et inclusif doivent s’unir contre l’unilatéralisme ».
Pour Joseph Matthews, professeur à l’Université internationale de Beltei à Phnom Penh, la guerre commerciale déclenchée par Washington constitue à ce jour la plus grande menace pour l’économie mondiale.
« Les principaux perdants de la guerre commerciale de Trump, bien sûr, seront les consommateurs américains », dit-il à Xinhua, ajoutant que la hausse du prix des importations de Chine et d’ailleurs aux Etats-Unis affectera les grossistes et les distributeurs américains.
En outre, la Maison Blanche devrait cesser d’utiliser la sécurité nationale comme d’une excuse pour promouvoir le protectionnisme et l’unilatéralisme sur les marchés mondiaux, critique M. Matthews.
« Le protectionnisme, en cette ère de marché libre et mondial, est un cancer et le premier ennemi de l’économie mondiale », selon lui. « La connectivité, l’inclusivité et un pied d’égalité pour tous les acteurs de l’économie mondiale sont la clé de la réduction et, à terme, de l’élimination de la pauvreté dans le monde ».
Ek Tha, porte-parole du gouvernement cambodgien, se dit un fervent partisan des règles commerciales multilatérales et juge que personne n’a le droit de les violer.
« C’est pour ça que nous avons mis en place les règles de l’Organisation mondiale du commerce afin de garantir la libre circulation des échanges et des investissements de façon équitable », rappelle-t-il, et ces règles « doivent être respectées et appliquées par les parties prenantes ». Fin

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.