ACTUALITES , 12 février 2019 (Youpost – Xinhua) — Les ressources en eau de l’ (UE) sont de plus en plus sous pression, a alerté, mardi, le (PE) réuni en session plénière à , avant de voter à une large majorité un projet de règlement européen sur la réutilisation des eaux usées pour un usage agricole.
Les ressources en eau de l’UE sont de plus en plus sous pression, ce qui provoque une pénurie et une détérioration de sa qualité, ont souligné les , mardi, à Strasbourg, lors d’un débat en plénière. Une réutilisation accrue de l’eau permettrait d’alléger le stress qui pèse sur l’approvisionnement en eau douce, ont-ils insisté.
Le changement climatique, les régimes climatiques imprévisibles et la sécheresse impactent la disponibilité de l’eau douce nécessaire au développement urbain et à l’agriculture, ont-ils alerté, rappelant les sécheresses de l’été 2017 et leurs conséquences économiques pour le secteur agricole italien notamment.
La nouvelle réglementation, adoptée mardi par 588 voix pour, 23 contre et 66 abstentions, définit des normes minimales de qualité pour l’eau recyclée destinée à l’irrigation agricole.
La Commission européenne devra arbitrer dans un délai de cinq ans sur la possibilité d’une extension à d’autres usages.
Le texte prévoit également des obligations pour les opérateurs de production, de distribution et de stockage, ainsi que des mesures de gestion des risques.
La position du Conseil européen sur le sujet est attendue. Les ministres de l’UE pourront ensuite reprendre leurs négociations.
« Nous devons évoluer vers une économie circulaire, y compris dans la manière dont nous utilisons et réutilisons l’eau », a indiqué l’eurodéputée italienne socialiste Simona Bonafe, rapporteure du texte.
« Nous pourrions potentiellement réutiliser 6,6 milliards de mètres cubes d’eau d’ici à 2025, contre 1,1 milliard de mètres cubes par an actuellement. Cela nécessiterait un investissement inférieur à 700 millions d’euros et nous permettrait de réutiliser plus de la moitié du volume actuel d’eau provenant des stations d’épuration des eaux usées de l’UE théoriquement disponibles pour l’irrigation, évitant ainsi plus de 5% de l’extraction directe des déchets et des eaux souterraines dans les masses d’eau », a-t-elle plaidé. Fin

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.