ACTUALITES BAMAKO, 24 mars 2019 (Youpost – Xinhua) — Le gouvernement malien a prononcé dimanche la dissolution de la milice d’auto-défense dogon, dénommée Dan Na Ambassagou, au lendemain du massacre de 135 civils peuls au centre du Mali.
« Depuis un certain temps, l’Association Dan Na Ambassagou s’est écartée de ses objectifs initiaux, en dépit des mises en garde répétées des autorités administratives locales », indique un communiqué publié dimanche à l’issue d’un conseil des ministres extraordinaire.
« Nous avons procédé à la dissolution de l’association Dan Na Ambassagou pour indiquer clairement aux uns et aux autres que la protection des populations reste et restera le monopole de l’Etat », a commenté le Premier ministre Soumeylou Boubèye Maïga sur son compte Twitter.
Il y a quelques jours, cette milice d’auto-défense des Dogons a publié un communiqué pour annoncer la reprise de ses patrouilles pour sécuriser les populations après le carnage à Dioura (Ténenkoun), au centre du Malin, qui a fait 30 morts dans les rangs des forces armées.
La milice a publié samedi un autre communiqué niant toute responsabilité dans le massacre des civils (peuls) à Ougossago (Bankass, région de Mopti). Fin

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.