ACTUALITES RABAT, 30 avril 2019 (Youpost – Xinhua) — Le procès des personnes impliquées dans le meurtre de deux jeunes touristes scandinaves, décapitées à la mi-décembre dans les montagnes de l’Atlas (centre du Maroc), s’ouvrira jeudi à Salé.
Un total de 24 accusés va comparaître devant la chambre criminelle de la cour d’appel de Salé pour les chefs d' »apologie du terrorisme », « atteinte à la vie de personnes avec préméditation » ou encore « constitution de bande terroriste » après ce crime qui avait mis en émoi le Maroc, la Norvège et le Danemark.
Ceux soupçonnés d’être directement impliqués dans ce double meurtre risquent théoriquement la peine de mort. Les familles et avocats des victimes ne seront pas présents au procès et ne se sont pas constitués partie civile.
Un marchand ambulant de 25 ans est soupçonné d’avoir dirigé la cellule. Vingt autres accusés sont poursuivis pour leurs liens avec les tueurs présumés.
Parmi eux, Kevin Zoller Guervos, un Hispano-suisse installé au Maroc. Il est soupçonné d’avoir appris aux principaux suspects à utiliser une messagerie cryptée, de « les avoir entraînés au tir » et d’avoir participé à l’embrigadement de recrues, selon les enquêteurs. Devant le juge d’instruction antiterroriste, il a clamé son innocence.
Un autre ressortissant suisse interpellé dans la foulée du double assassinat a été jugé séparément et condamné mi-avril à dix ans de prison pour « constitution de bande terroriste » et pour ses liens avec un autre réseau de personnes radicalisées.
Pour mémoire, Louisa Vesterager Jespersen, une étudiante danoise de 24 ans, et son amie Maren Ueland, une Norvégienne de 28 ans, ont été tuées, égorgées et décapitées dans la nuit du 16 au 17 décembre sur un site isolé du Haut-Atlas où elles avaient planté leur tente. Fin

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.