ACTUALITES NIAMEY, 16 mai 2019 (Youpost – Xinhua) — Le nombre de militaires nigériens tués mardi dans une attaque terroriste près de Tongo Tongo (ouest du pays), non loin de la frontière avec le Mali est monté à 28, ont rapporté jeudi des sources sécuritaires.
En effet, mardi 14 mai dernier, aux environs de 8h heure locale, dans la zone nord de Maigaizé, près de Tongo Tongo, une colonne militaire des Forces armées nigériennes a été interceptée par une centaine de terroristes lourdement armés, au cours d’une embuscade minutieusement préparée qui a vu l’utilisation d’engins explosifs improvisés.
Le bilan officiel précédent faisait état de 17 militaires tués, 6 blessés, 11 portés disparus, et 2 véhicules calcinés.
Les corps des 11 soldats disparus ont été retrouvés sans vie, selon plusieurs médias dont la chaîne française RFI, ainsi que 3 véhicules de l’armée nigérienne sur 4 portés manquants.
Des renforts ont été déployés dans le secteur pour poursuivre et neutraliser les assaillants qui se sont exfiltrés vers le nord (en direction du Mali), a-t-on précisé.
Les opérations de ratissage se poursuivent dans la zone, avec l’appui des partenaires.
Le gouvernement nigérien a décrété un deuil national de trois jours à compter de jeudi à la mémoire des militaires tués.
La partie nord du Mali abrite depuis 2012 plusieurs groupes terroristes proches d’Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), d’Ansar Dine et d’autres mouvements rebelles, ainsi que des narcotrafiquants qui mènent des attaques meurtrières de part et d’autre de la frontière entre le Niger et le Mali.
C’est dans cette localité que, le 4 octobre 2017, cinq militaires nigériens et quatre autres américains ont été tués dans de violents combats avec un grand nombre d’individus lourdement armés. Cette attaque avait été revendiquée par l’organisation Etat islamique. Fin

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.