ACTUALITES NIAMEY, 11 février 2019 (Youpost – Xinhua) — Une centaine de combattants du groupe rebelle, Mouvement pour la justice et la réhabilitation du Niger (MJRN), se sont rendus aux autorités nigériennes à Dirkou du département de Bilma, dans le nord-est du Niger, proche de la frontière avec la Libye, a-t-on appris lundi de sources sécuritaires.
Ce groupe, qui était basé dans le sud libyen, aurait fui devant l’avancée des troupes du général libyen Haftar qui s’est lancé depuis un certain temps dans la conquête de la partie sud-ouest du territoire libyen, a précisé la même source.
Les hommes du MJRN conduits par le nouveau chef du MJRN, Mahamat Tinnami, sont détenus depuis la semaine dernière dans le camp militaire de Dirkou, où ils sont arrivés sous escorte de l’armée nigérienne, après avoir remis dès leur entrée en territoire nigérien à Toumou une importante quantité d’armes lourdes et légères, ainsi qu’une vingtaine de Toyota aux Forces de défense et de sécurité (FDS) du Niger.
Le MJRN, rappelle-t-on, avait menacé dans des messages vidéo en 2017, alors qu’il était dirigé par Adoum Tcheké, d’attaquer les installations pétrolières du Niger. Fin

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.