ACTUALITES LHASSA, 17 mars 2019 (Youpost – Xinhua) — Les tibétains des régions pauvres auront une chance de s’en sortir grâce à l’artisanat traditionnel, puisque dix ateliers ont été mis en place samedi dans le district de Nyemo dans la région autonome du Tibet (sud-ouest), ont annoncé les autorités locales.
Les ateliers devraient favoriser l’emploi et réduire la pauvreté à mesure que les habitants locaux apprendront à fabriquer des objets artisanaux du patrimoine culturel immatériel, tels que les encens tibétains, les banderoles du Sutra de Nyemo (drapeaux de prière bouddhistes), des gravures à la main de Pusum et le papier Xoleg.
« Ces ateliers permettront non seulement de faire connaître l’artisanat traditionnel aux Tibétains, mais aussi d’augmenter leurs revenus », a déclaré Long Zhigang, directeur adjoint du département régional de la culture.
Basang, membre de la coopérative locale spécialisée dans la fabrication du papier Xoleg, gagne 3.000 yuans (447 dollars) par mois et a acheté de nouveaux meubles et des machines agricoles pour sa famille depuis qu’il a commencé à apprendre l’artisanat il y a trois ans auprès de Cering Doje, un véritable maître et héritier du patrimoine culturel immatériel national de la Chine.
Un groupe de bénévoles composé de 25 héritiers du patrimoine culturel intangible ont mené des programmes de formation dans le district de Nyemo, avec l’aide d’un million de yuans alloués par l’Etat en 2018. Le financement supplémentaire se poursuivra cette année. Fin

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.