ACTUALITES ANTANANARIVO, 18 janvier 2019 (Youpost – Xinhua) — Voici les principales informations à la une de journaux malgaches parus vendredi :
– – –
MIDI MADAGASIKARA
En marge de l’atelier de restitution du rapport sur l’analyse de risques de corruption dans la mise en œuvre de la décentralisation qui s’est tenu, hier, au DLC Anosy, le DG du Bianco Jean Louis Andriamifidy a parlé notamment de la lutte contre la corruption ainsi que de certains grands dossiers qui sont en leur possession. Sur ce dernier point d’ailleurs, le DG du Bianco de souligner que pour le cas de Mbola Rajaonah, « le dossier aurait dû être bouclé au mois de décembre mais il y avait eu la vacance judiciaire. Nous sommes en train de finaliser le dossier et que ce serait fait cette semaine ou en début de la semaine prochaine. Il sera transmis par la suite à la justice ». Bref, les enquêtes seront terminées d’ici quelques jours.
– – –
L’EXPRESS DE MADAGASCAR
Ils seront plus d’une vingtaine de personnalités étrangères à représenter leur pays ou des organisations internationales à la cérémonie d’investiture qui se tiendra au stade de Mahamasina, demain. Parmi eux, on devrait compter, sauf changement, six Chefs d’État. Six Président africains assisteront donc, Andry Rajoelina, nouveau président de la République, lors sa prestation de serment devant la nation. Une cérémonie qui sera la consécration de sa victoire électorale et marquera le début de son quinquennat. La pléiade de personnalités étrangères indique que la légitimité démocratique acquise par le futur locataire d’Iavoloha s’accompagne d’une onction internationale. Sauf changement, Alpha Conde, président guinéen, Edgard Luingu, président de la Zambie, Hage Geingob, président de la Namibie, feront partie de l’assistance à la cérémonie de demain.
– – –
MADAGASCAR TRIBUNE
Rivo Rakotovao, président de la République par intérim, qui devra effectuer ce vendredi la passation de service avec son successeur, le nouveau président élu, Andry Rajoelina, tire un bilan mitigé de ses quatre mois et quelques semaines de présidence. Comme lors de la présentation de voeux présidentielle le 7 janvier dernier à Iavoloha, il a déclaré hier, dans une émission télévisée de la capitale, que le bilan n’est pas tout à fait reluisant.Si le président par intérim devait assurer seulement la gestion des affaires courantes de l’Etat, il a notamment dû assurer la bonne tenue de l’élection présidentielle qui s’est déroulée dans des contextes très délicats, voire à haut risque, étant donné qu’elle avait opposé deux principaux politiciens animés par une hostilité qui remonte à loin, Marc Ravalomanana et Andry Rajoelina. Fin

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.