ACTUALITES RABAT, 27 mai 2019 (Youpost – Xinhua) — Voici les principales informations à la Une de journaux marocains parus lundi :
– – –
L’ECONOMISTE
Le Maroc n’échappe pas à la pression sur les ressources naturelles et l’écosystème. 600 espèces animales et 1.700 plantes sont menacées d’extinction. Le coût de l’inaction est estimé à 1 milliard de DH (1 dollar = 9,7 DH) d’ici 2030. Des efforts ont été fournis pour la préservation de la faune et la flore, mais pas suffisamment pour endiguer la menace. Le secrétariat d’Etat chargé du Développement durable va établir une nouvelle cartographie de la biodiversité qui servira de base à l’élaboration d’une stratégie nationale post-2020.
– – –
AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI
Les investissements directs arabes au Maroc continuent de baisser pour la 3ème année consécutive. Ces investissements n’ont guère dépassé les 7,9 milliards de dirhams en 2018 contre 8,6 milliards en 2017 (1 dollar = 9,7 DH). Ainsi, les IDE en provenance des pays arabes ont régressé de 41,4% en comparaison avec 2015. Les investissements directs arabes au Maroc, qui constituaient 30% des flux d’investissements étrangers en 2015, ont vu leur part chuter de 12,6% en 2018. Les deux plus grands pays arabes qui ont cessé d’investir au Maroc durant ces dernières années sont l’Arabie Saoudite et les Emirats arabes Unis, selon les données de l’Office des Changes. Par contre, les investissements du Qatar au Maroc se sont améliorés de 68%.
– – –
AUJOURD’HUI LE MAROC
Les resquilleurs font des ravages sur les autoroutes. Des milliers de personnes trouvent un malin plaisir à franchir frauduleusement les barrières des gares de péage sans s’acquitter des droits appliqués à tous les usagers et véhicules. Le gouvernement et la société des Autoroutes du Maroc (ADM) semblent décidés à mettre un terme à ce phénomène venu d’Europe et qui prend de l’ampleur. Mais pour ce faire, les responsables avaient devant eux un obstacle procédural de taille, à savoir la constatation des infractions. Les autorités compétentes se sont retrouvées dans la même situation qu’avec les radars de contrôle de vitesse il y a quelques années. Selon la loi en vigueur, seuls les officiers sont habilités à signer des PV et à constater les infractions à défaut, mais un avocat débutant pourrait détecter un vice de procédure.
– – –
AL MASSAE
Suite au scandale d’arbitrage qui a émaillé vendredi dernier la finale aller de la Ligue des champions d’Afrique, opposant le Wydad de Casablanca à l’Espérance de Tunis, le club marocain a sorti un communiqué où il a fustigé la prestation de l’arbitre égyptien Gehad Grisha. Il en ressort toute la déception et le sentiment d’injustice éprouvé par le club et les supporters. De ce fait, le Wydad de Casablanca a envoyé une lettre à la CAF où plusieurs erreurs ont été consignées. Le Wydad a énuméré dans ce document un but non validé par l’arbitre, un penalty non sifflé et un carton jaune non accordé au capitaine de l’EST, Khalil Chemmam, en raison d’un tacle sur Walid El Karti. Le WAC a également demandé à l’instance africaine la validation du but (47e) refusé par la VAR, et le changement du score à 2-1, ainsi que l’ouverture d’une enquête sur l’arbitre égyptien. Fin

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.