ACTUALITES TUNIS, 16 avril 2019 (Youpost – Xinhua) – – Voici les principales informations diffusées à la Une de médias tunisiens parus mardi:
– – –
TUNISIE NUMÉRIQUE
Tourisme : Ce n’est pas ce qu’on attendait de René Trabelsi, ni ce qu’il a l’habitude de faire
Le jour où le nom de René Trabelsi a été mis sur la table des probables ministres du nouveau gouvernement de Youssef Chahed, de nombreux tunisiens s’en sont réjouis. Car, surtout pour ceux qui connaissent un tant soit peu, le bonhomme, savent de quoi il est capable, et qu’il est un pro de chez pro, du tourisme. Mais, hélas, car il y a, toujours un « mais », lors de son passage devant les députés de l’ARP, René Trabelsi n’était que l’ombre de lui-même, et a, à la limite déçu. Il a déçu par une certaine langue de bois qu’on ne lui connaissait pas, et par le fait d’essayer de cacher on ne sait quoi, qu’il redoute, derrière la responsabilité d’autrui.
– – –
TN24
Neji Jalloul : Le plus grand problème du tourisme est le transport aérien
Le directeur général de l’institut tunisien des études stratégiques, Néji Jalloul, a pointé du doigt, au cours de la Journée Nationale autour du Tourisme, le transport aérien qui représente le plus grand problème du tourisme en Tunisie. Il a assuré, à ce sujet que la solution résiderait en l’instauration des accords de l’Open Space, qui donnerait un accès plus facile aux autres transporteurs internationaux aux aéroports tunisiens. Il a assuré que ces accords ne sont pas du tout opposés aux intérêts de la compagnie tunisienne la Tunisair.
– – –
DIRECT INFO
Jazz à Carthage2019 : Une clôture haute en couleur et un public enchanté
Le rideau est tombé, dimanche, sur le 14 ème épisode de Jazz à Carthage avec une soirée aux couleurs jazzy, folk, blues et pop rock avec respectivement la chanteuse interprète américaine Sarah MacCoy suivi du chanteur compositeur anglais Charlie Winston. Avec son look extravagant à la fois déconcertant et touchant, seule sur son piano, Sarah MacCoy a transporté la salle comble de Versailles (pavillon de Carthage) dans son monde mélancolique et intimiste ponctué par le vécu douloureux de l’artiste.La musique, la poésie et la voix une forme de thérapie pour MacCoy qui s’est livrée à cœur ouvert à son public en évoquant son passé dans la rue, son malaise et ses amours mélancoliques. Fin

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.