ACTUALITES TUNIS, 25 décembre 2018 (Youpost – Xinhua) — Voici les principales informations diffusées par des médias tunisiens mardi :
– —
TUNISIE NUMERIQUE
Le député au parlement de la Coalition Nationale, Sahbi Ben Faraj a affirmé que  »Youssef Chahed était interdit de de toute action politique imposée à un dirigeant de grande envergure, notamment dans une telle situation ».
 »Mais après avoir quitté l’habit dans lequel il se trouvait et le coin où il était maintenu par Nidaa Tounes, en raison des circonstances, aujourd’hui il apparaît non seulement en tant que chef de gouvernement, mais également sous l’aspect d’un dirigeant politique demandant qu’on croit en lui pour établir un projet politique structuré de rencontre et de rassemblement », a affirmé Ben Fraj dans une déclaration à la radio Shems Fm.
– – –
ESPACE MANAGER
Lassaad Yacoubi et sa fédération vont boycotter les examens du second trimestre
La réunion des régions de la Fédération générale de l’enseignement secondaire tenue lundi 24 décembre 2018 s’est achevée sur la décision de boycotter les examens du deuxième trimestre.
Des manifestations et des sit-in seront programmés le 9 et le 23 janvier 2019. Par la suite, une manifestation nationale aura lieu le 6 février 2019 à la capitale.
Les sit-in dans les délégations régionales seront aussi de retour si la crise persiste avec le ministère de l’Education.
– – –
TEKIANO
Evénement  »Cinéma Post-révolution » du 23 au 29 décembre 2018 à la cité de la culture de Tunis
Le Centre National du Cinéma et de l’Image propose l’événement cinématographique  »Cinéma Post-révolution », une série de projections de films tunisiens ( courts et longs métrages) produits entre 2011 et 2018 à la salle Omar Khelifi à la Cité de la Culture de Tunis et ce du 23 décembre 2018 au 14 janvier 2019 à 19h.
Parmi les films projetés, les cinéphiles pourront voir ou revoir  »La laine sur le dos » de Lotfi Achour,  »A peine j’ouvre les yeux » de Leila Bouzid,  »Astra » de Nidhal Guiga,  »Maudit soit le phosphate » de Sami Tlili,  »7 et 1/2 » de Nejib Belkadhi,  »On est bien comme ça » de Mehdi Barsaoui.
Ces projections s’insèrent dans le cadre de la commémoration du huitième anniversaire de la révolution du 14 janvier 2011. Chaque film sera suivi d’un débat animé par le réalisateur ou un des acteurs principaux. Fin

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.