ACTUALITES KHARTOUM, 16 mai 2019 (Youpost – Xinhua) — Le Conseil militaire de transition (CMT) du Soudan a annoncé jeudi une suspension des pourparlers avec les principales forces d’opposition de 72 heures.
« Nous avons décidé de suspendre la négociation pour 72 heures, jusqu’à un climat favorable aux pourparlers s’établisse, a indiqué Abdel-Fattah Al-Burhan, président du CMT, dans un communiqué émis en direct jeudi matin par la chaîne officielle du pays.
M. Al-Burhan a posé ses conditions pour la reprise des négociations, qui incluent la levée des barricades installées par les protestataires sur le site de leur manifestation, l’ouverture des lignes ferroviaires et l’arrêt du harcèlement des médias envers les forces régulières.
Il a accusé des éléments armés d’avoir infiltré le site de la manifestation et pris pour cible les troupes militaires ainsi que la force d’intervention rapide. Il a également averti que le pays risquait de sombrer dans le chaos.
Mercredi, Le CMT et l’Alliance pour la liberté et le changement (ALC, opposition) sont tombés d’accord sur les pouvoirs du Conseil souverain, du Conseil des ministres et du Conseil législatif.
Les deux parties ont convenu que la durée de la période de transition serait de trois ans, dont les six premiers mois seraient consacrés à la réalisation de la paix à travers le pays.
Le conseil législatif sera composé de 300 membres, dont 67% viennent de l’ALC et le reste des sièges irant à d’autres forces politiques.
Le CMT a été chargé de gérer les affaires du Soudan à la suite de l’éviction de l’ancien président Omar el-Béchir. Fin

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.