Favoriser par la réforme la réduction des charges imposées aux entreprises. Nous approfondirons la réforme visant à soumettre les transactions de l’électricité aux règles du marché, mettrons fin à la tarification additionnelle sur le prix d’électricité, diminuerons les coûts de consommation d’électricité de l’industrie manufacturière, et baisserons de 10 % supplémentaire en moyenne les tarifs électriques à l’usage industriel et commercial. La réforme sur le régime des péages routiers sera menée en profondeur : la réduction des péages sur les ponts et les routes sera favorisée. Les tracasseries sur le droit de circuler des véhicules de transport de passagers et de marchandises, de même que les amendes et les frais abusifs, seront supprimées. Les péages autoroutiers aux frontières provinciales devront disparaître dans presque tout le pays au cours des deux prochaines années. Ainsi le paiement rapide et sans arrêt du véhicule deviendra une réalité. Voilà qui devrait réduire les embouteillages et rendre la vie plus facile aux usagers. Les taxes perçues par certains ports et lignes ferroviaires seront diminuées ou éliminées. Nous adopterons des mesures spéciales pour corriger les perceptions abusives des services intermédiaires. Nous continuerons à réexaminer les redevances administratives ou d’intérêt public. Il faut accélérer la mise au point d’une liste exhaustive et claire des perceptions consultable en ligne sur un site spécial, et pourchasser la perception illégale de frais jusqu’au bout.
3) Guider le développement par l’innovation et développer les nouveaux moteurs de développement. Comptant sur l’immense réserve de travailleurs et de talents de notre pays ainsi que sur son énorme marché, nous chercherons à réformer et renouveler les mécanismes de R&D et d’applications industrielles, à cultiver l’esprit professionnel, et à favoriser le remplacement des moteurs de croissance classiques par de nouveaux.
Promouvoir la refonte et la montée en gamme des secteurs traditionnels. Afin d’assurer une expansion de haute qualité de l’industrie manufacturière, nous nous efforcerons de raffermir la base industrielle et la capacité d’innovation technique, d’intégrer les branches de pointe et les services modernes, et de faire plus rapidement encore de la une puissance manufacturière. Nous allons bâtir des plateformes de la Toile industrielle et étendre l’ « Intelligence + », de manière à augmenter les capacités de l’industrie manufacturière à se reconvertir et à monter en gamme. Nous inciterons les entreprises à accélérer la refonte technique et le renouvellement des équipements, et étendrons les mesures préférentielles d’amortissement accéléré des immobilisations à toutes les branches du secteur. Nous veillerons à renforcer la base de la qualité, à aligner les normes sur le niveau avancé du monde et à améliorer la qualité des biens et services, en faisant en sorte que davantage de clients chinois et étrangers choisissent des services chinois et des produits « Fabriqués en Chine ».
Accélérer le développement des industries émergentes. Nous allons approfondir la R&D et les applications des mégadonnées et de l’intelligence artificielle, mettre en place des conglomérats d’industries émergentes dans l’informatique de nouvelle génération, les équipements haut de gamme, la biomédecine, les véhicules à énergies nouvelles et les matériaux nouveaux, et faire croître l’économie numérique. Grâce à un contrôle souple et prudent, nous soutiendrons l’essor des nouvelles formes et nouveaux modèles d’activités et assurerons le sain développement de l’économie des plateformes et du partage. L’action « Internet + » sera introduite plus rapidement dans tous les secteurs et branches d’activités. Nous allons poursuivre l’augmentation de la vitesse de l’Internet et la réduction des tarifs d’abonnement, accélérer l’exécution des projets modèles d’accès au réseau à haut débit de 1 000 Mbp dans les villes, rénover les réseaux de l’enseignement à distance et de soins médicaux à distance, et améliorer la capacité de l’Internet mobile tout en favorisant sa montée en gamme, de manière à assurer une vitesse plus élevée et plus régulière aux abonnés de la Toile mobile. En 2019, les PME bénéficieront d’une nouvelle baisse des tarifs (- 15 % en moyenne) pour l’accès aux réseaux haut débit et les frais de débit sur la Toile mobile seront abaissés de nouveau de plus de 20 % ; nous réaliserons le changement de l’opérateur de télécommunications sans renouvellement de numéro dans tout le pays et réglementerons les forfaits, afin d’apporter une baisse des charges substantielle et compréhensible pour les consommateurs.
Accroître la force d’appui en matière scientifique et technologique. Nous apporterons un plus grand soutien à la recherche fondamentale et à la recherche fondamentale appliquée, intensifierons l’innovation primaire, et renforcerons la réalisation de percées dans le domaine des technologies clés et technologies de base. Il nous faut planifier au plus vite la construction de laboratoires nationaux et réorganiser le système des laboratoires clés nationaux. L’organisation et la gestion des grands projets scientifiques et technologiques seront améliorées. Nous allons parfaire les mécanismes d’innovation intégrée de l’industrie, de l’enseignement et de la recherche permettant aux entreprises de jouer leur rôle d’acteur principal, et encourager les entreprises à prendre l’initiative d’exécuter de grands projets de recherche en matière scientifique et technologique. Nous accélérerons la mise en place d’une plateforme ouverte de partage des ressources d’innovation scientifique et technologique, et renforcerons les services en faveur des PME dans leur démarche d’innovation technologique. La coopération avec les pays étrangers en matière d’innovation sera élargie. Il faudra renforcer la protection des droits de propriété, perfectionner le système de dommages-intérêts pour violation du droit de propriété intellectuelle et concourir à l’invention, à la conversion et l’application des fruits de la recherche. L’innovation scientifique et technologique est par essence une activité créatrice de l’être humain. Il faudra tenir en haute estime les scientifiques et les chercheurs, donner aux équipes innovantes et aux chefs de file plus de latitude pour l’utilisation des ressources humaines, financières et matérielles et un plus grand pouvoir de décision concernant leurs « feuilles de route technologiques ». En même temps, nous veillerons à relever la part des dépenses indirectes pour les projets de recherche fondamentale, à mener des expériences pilotes de réforme du système forfaitaire d’utilisation des frais de projet, et à donner aux équipes de recherche toute latitude de décider leurs dépenses sans aucune restriction à aucun poste. Le mécanisme d’évaluation des résultats scientifiques et technologiques sera amélioré. De plus, nous devrons multiplier les efforts en vue de faire produire leur effet aux mesures de réforme du système scientifique et technologique, et nous nous garderons résolument de rester les bras croisés. Il faudra nous efforcer de libérer des lourdeurs administratives les scientifiques et chercheurs pour qu’ils s’absorbent dans les études et deviennent des pionniers dans leur domaine. Il sera aussi nécessaire de renforcer leur éthique et leur style de travail, de pénaliser les comportements malhonnêtes et de décourager l’impatience et l’inconstance. La Chine possédant le plus grand contingent de chercheurs du monde, un sain écosystème de recherche fera lever une armée d’éléments d’élite dans tous les domaines, et produira une riche moisson de résultats.
Poursuivre en profondeur l’innovation et l’entrepreneuriat de masse. Pour encourager plus d’acteurs de la société à s’engager dans l’innovation et dans la création d’entreprises, nous étendrons l’espace du développement socioéconomique, renforcerons les services tous azimuts et mettrons en valeur le rôle d’entraînement des centres de démonstration pour l’innovation et l’entrepreneuriat. Il faudra multiplier les efforts pour aider tous les acteurs du marché en assurant la bonne exécution de la politique préférentielle fiscale visant à faire passer de 30 000 yuans à 100 000 yuans le seuil de perception de la TVA sur le chiffre d’affaires mensuel des petits contribuables économiques. Nous réformerons les mécanismes de soutien financier ; établirons un marché consacré à la science et à l’innovation technologique à la Bourse de Shanghai et lancerons à titre expérimental un nouveau système d’introductions en Bourse ; élargirons le financement gagé sur le droit de propriété intellectuelle ; encouragerons l’émission d’obligations financières destinées à l’innovation et à l’entrepreneuriat ; et soutiendrons le développement du capital-risque. De plus, nous réformerons et parachèverons les mécanismes de formation, d’emploi et d’appréciation des talents, et optimiserons les services pour les étudiants chinois revenus au pays et les talents étrangers. Pourvu que l’on tienne compte des besoins du marché, sans oublier de faire rayonner l’esprit humain, et que l’on sache rassembler et utiliser les compétences de toute catégorie, l’« Innovation chinoise » ne manquera pas de se distinguer avec célérité et de mieux contribuer au progrès de la civilisation. (à suivre)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.