NEW YORK (Nations unies), 15 mai (Xinhua) — Un diplomate chinois a appelé mercredi les parties en présence au Yémen à donner la priorité aux intérêts du pays et du peuple, et à maintenir un dialogue et des négociations politiques efficaces.
« La Chine se félicite des récents progrès accomplis dans le redéploiement des troupes », a déclaré Ma Zhaoxu, représentant permanent de la Chine auprès des Nations Unies, lors d’une réunion du Conseil de sécurité sur la situation au Moyen-Orient.
Selon l’Envoyé spécial du Secrétaire général des Nations unies au Yémen, Martin Griffiths, les rebelles houthis ont achevé la première étape du redéploiement de leurs forces en évacuant les ports de Hodeida, Salif et Ras Issa du 11 au 14 mai, et ce sous la surveillance des Nations unies.
La priorité est maintenant de poursuivre les consultations pour convenir des modalités d’application de l’accord de Hodeida et de divers autres arrangements concrets, comme les échanges de prisonniers, a déclaré M. Ma.
« A plus long terme, il est impératif de relancer les négociations politiques afin de trouver une solution durable et globale à la question du Yémen », a-t-il ajouté.
La communauté internationale doit respecter et préserver la souveraineté, l’indépendance, l’unité et l’intégrité territoriale du Yémen. Elle doit également soutenir les efforts visant à trouver une solution politique globale et inclusive par le biais du dialogue et de la négociation, en s’appuyant sur les résolutions du Conseil de sécurité de l’ONU, sur l’Initiative du Conseil de coopération du Golfe (CCG) et ses mécanismes d’application, et sur les documents produits par la Conférence de dialogue national, a indiqué M. Ma.
Il a également appelé le Conseil de sécurité à « rester uni », ainsi qu’à « faire avancer l’application de l’Accord de Stockholm, respecter les positions du pays concerné et des autres pays de la région, à apporter un soutien politique au dialogue intra-yéménite, et jouer un rôle constructif au Yémen ».
Le Yémen est en proie depuis quatre ans à une guerre civile qui oppose les rebelles houthis aux forces restées loyales au président Abdrabbo Mansour Hadi. L’Arabie saoudite a quant à elle pris la tête d’une coalition militaire afin de soutenir le gouvernement de M. Hadi. Fin

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.