ACTUALITES COTONOU, 11 février 2019 (Youpost – Xinhua) — Le public béninois a accueilli avec enthousiasme le week-end dernier la foire du Nouvel An chinois organisée à Cotonou, un cocktail d’activités culturelles sino-béninoises visant à favoriser le brassage culturel entre les deux peuples.
« Pour faire connaître au peuple béninois comment les Chinois célèbrent leur Fête du printemps (…), l’ambassade de Chine au Bénin et le Centre culturel chinois ont organisé une série d’activités pour remercier le gouvernement béninois et tout son peuple de leur accueil bienveillant, de leur soutien et de leur coopération », a confié samedi soir l’ambassadeur Peng Jingtao.
Plusieurs dizaines de Béninois de toutes origines et des membres de la communauté chinoise de Cotonou se sont rendus sur l’esplanade intérieure du stade de l’Amitié pour célébrer la diversité culturelle entre les deux peuples.
Sur la quarantaine de stands ouverts, plusieurs activités culturelles ont été proposées, dont des expositions sur l’histoire de l’éventail en Chine, des aires de jeux traditionnels chinois et béninois et des dégustations de mets typiquement chinois et béninois.
La grande attraction de la soirée culturelle a été le concert donné par des artistes des deux pays.
Ainsi, pendant plus de trois heures, des étudiants de l’Institut Confucius de l’Université d’Abomey Calavi ont chanté et dansé sur des morceaux de grandes vedettes chinoises, tandis que des diplomates chinois ont égayé le public en s’essayant au tam-tam.
« La Chine fait beaucoup d’efforts pour faire connaître sa culture et la partager avec le peuple béninois. Ce que nous avons vu ce soir, c’est une culture chinoise portée par les artistes béninois. De même, des diplomates chinois ont essayé de jouer au tam-tam africain. C’est merveilleux ! Et quand les cultures sont partagées, les peuples se comprennent et il y a la tolérance », a confié à Xinhua Mariam Diallo Boni, ancienne ministre béninoise des Affaires étrangères.
« L’organisation au Bénin de ces manifestations culturelles dans le cadre de la fête du Nouvel An chinois représente une opportunité d’ouverture à exploiter, qui constitue le gage d’un rapprochement entre les populations béninoise et chinoise et, par conséquent, du resserrement des liens d’amitié qui existent depuis plus de quatre décennies entre la Chine et le Bénin », a renchéri Bellaminus Cakpovi, représentant du ministre béninois de la Culture. Fin

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.