ACTUALITES BEIJING, 20 mars 2019 (Youpost – Xinhua) — Voici notre rubrique « Vie économique » :
– – –
Un Brexit sans accord affectera négativement l’économie espagnole, selon la Banque d’Espagne
MADRID — La Banque d’Espagne a déclaré mardi qu’un éventuel départ du Royaume-Uni de l’Union européenne (UE) sans accord de Brexit le 29 mars pourrait avoir un impact négatif significatif sur l’économie espagnole. La banque a publié ses conclusions dans un rapport intitulé « le Brexit, bilans de la situation et des perspectives », 10 jours avant la date prévue à laquelle les Britanniques doivent quitter l’UE.
– – –
L’Ukraine envisage de renforcer sa coopération avec l’Iran dans le secteur agricole
KIEV — La ministre par intérim de la Politique agraire et de l’Alimentation d’Ukraine, Olga Trofimtseva, a déclaré que son pays souhaite renforcer sa coopération avec l’Iran dans le secteur agricole, a déclaré mardi le ministère. S’exprimant lors d’une rencontre avec l’ambassadeur d’Iran en Ukraine, Manuchehr Moradi, Mme Trofimtseva a dit que la partie ukrainienne a transmis à l’Iran pour examen trois accords bilatéraux sur le partenariat dans le secteur agricole.
– – –
La France perdrait 0,6% de PIB en cas d’absence d’accord sur le Brexit, selon l’INSEE
PARIS — Le PIB de la France reculerait de 0,6% en cas d’absence d’accord sur la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne, estime l’Institut national de la statistique et des études économiques (INSEE) dans une estimation publiée mardi. « Deux scénarios de sortie du Royaume-Uni de l’UE ont été calibrés ici. Selon le scénario de soft Brexit, le Royaume-Uni et l’UE parviendraient à valider un accord enclenchant une période de transition jusqu’au 31 décembre 2020. La remontée des droits de douane n’aurait lieu qu’à partir du 1er janvier 2021. Son effet cumulé sur l’activité française s’établirait alors à -0,3 % du PIB, étalé sur plusieurs trimestres », indique l’INSEE.
– – –
La Jordanie lance un appel d’offres pour le transport de pétrole brut irakien
AMMAN — La Jordanie a lancé un appel d’offres mardi pour le transport du pétrole brut de la raffinerie irakienne de Baiji jusqu’à la Jordan Petroleum Refinery Company, a indiqué le ministère jordanien de l’Énergie et des ressources minérales. Dans le cadre de l’offre, plus de 10 000 barils de pétrole brut seront transportés chaque jour d’Irak vers la Jordanie, a indiqué le ministère dans un communiqué. La date limite de soumission des offres, par les entreprises, est le 4 avril, a ajouté le ministère.
– – –
La dette du Togo est en baisse et son cadre fiscal est « plus ou moins stable », selon un représentant de la Banque mondiale
LOME — La dette du Togo « continue à baisser et le cadre fiscal est plus ou moins stable », a affirmé Pierre Laporte, directeur des opérations de la Banque mondiale pour le Togo, au sortir d’audience chez le Premier ministre Selom Komi Klassou, mardi à Lomé. Séjournant à Lomé dans le cadre de la revue à mi-parcours du Cadre de Partenariat Pays (CPC) pour le Togo sur la période 2017-2020, M. Laporte a rencontré M. Klassou pour faire le point des travaux des consultations en cours avec le gouvernement et le secteur privé togolais, d’après un communiqué du service de communication du Premier ministre.
– – –
Le Qatar lancera la plus grande banque de l’énergie du monde dotée d’un capital de 10 milliards de dollars américains
DOHA — En 2019, le Qatar va lancer la plus grande banque de l’énergie du monde, qui sera dotée d’un capital de dix milliards de dollars américains, a annoncé mardi un responsable de la banque. La décision a été prise en raison du développement rapide du secteur de l’énergie au Qatar, qui prévoit de faire passer la capacité de sa production annuelle de gaz naturel liquéfié, d’ici à 2024, à 110 millions de tonnes. Fin

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.