ACTUALITES BEIJING, 17 mai 2019 (Youpost – Xinhua) — Les dernières mesures protectionnistes prises par Washington l’ont manifestement été au mépris des règles du commerce international et de l’ordre économique mondial.
Dans le sillage de leur décision d’augmenter de 10% à 25% des droits de douane supplémentaires sur 200 milliards de dollars de marchandises chinoises le 10 mai dernier, les Etats-Unis menacent maintenant d’imposer des taxes additionnelles sur 300 milliards de dollars d’importations chinoises.
Ces droits de douane punitifs, décidés unilatéralement, constituent une violation grave des règles de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) ainsi que d’autres règles commerciales internationales.
Les excuses données par la Maison Blanche pour justifier ses actions ne tiennent pas debout.
Affirmant que des exportations chinoises telles que les véhicules, l’acier et l’aluminium constituent une menace pour leur sécurité nationale, les Etats-Unis semblent avoir oublié que la Chine ne figure même pas sur la liste des pays importateurs d’acier de l’Institut américain du fer et de l’acier (AISI), le pays asiatique ne représentant qu’une très petite quantité sur le marché américain.
Au cours de ses négociations commerciales avec la Chine, Washington a injustement accusé Beijing d’avoir enfreint les principes de « commerce équitable » et de « réciprocité » en ce qui concerne l’accès aux marchés, négligeant d’apprécier les différences entre les deux économies en terme de ressources naturelles et de structure industrielle.
Si la « réciprocité absolue » devrait être la règle principale dans les échanges commerciaux, il serait peut-être temps pour Washington de se rappeler d’abord les nombreux cas où les taxes américaines dépassent largement celles de la Chine. Ainsi, les cacahouètes non décortiquées, sur lesquelles la Chine impose 15% de droits de douane contre… 163,8% aux Etats-Unis!
Ce pays néglige également le fait que ses entreprises ont réalisé d’énormes gains en Chine ces dernières années avec des transferts de technologie et des licences sur la base d’un consentement mutuel. Ses accusations contre la Chine sur les soi-disant « transferts de technologie forcés » ne tiennent pas debout.
Le gouvernement américain tourne le dos au multilatéralisme et au système de libre-échange mondial existant, adoptant une attitude négative envers la responsabilité qui est la sienne dans la promotion de la gouvernance économique mondiale.
Les Etats-Unis mettent également des bâtons dans les roues à l’OMC en bloquant de nouvelles nominations à son mécanisme de règlement des différends, l’Organe d’appel. Selon Reuters, le gouvernement américain a déclaré qu’il ne permettrait pas à cet organe de lui imposer des obligations commerciales telles une « camisole de force ».
Washington enfreint les règles et perturbe l’ordre mondial pour son propre bénéfice, mais les mesures unilatérales et hégémoniques qu’il prend produiront en fin de compte des fruits amers. Fin

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.