ACTUALITES WASHINGTON, 30 novembre 2018 (Youpost – Xinhua) — Le ministère américain de la Défense devrait prolonger jusqu’à la fin janvier la présence de militaires à la frontière avec le Mexique pour continuer de bloquer l’entrée de migrants centraméricains, a rapporté vendredi la radio publique américaine NPR, citant des responsables de la défense.
A ce jour, le Pentagone a autorisé l’envoi de près de 5.900 soldats pour une durée de 45 jours devant prendre fin le 15 décembre. Mais, d’après NPR, le ministre de la Défense Jim Mattis devrait annoncer ce week-end une baisse de ces effectifs à 4.000 soldats.
Ceux-ci ont pour mission de renforcer la sécurité frontalière tout en offrant uniquement un soutien en ingénierie, logistique et soins médicaux. Par ailleurs, plus de 2.000 réservistes de la Garde nationale ont également été envoyés sur la frontière.
Des caravanes de migrants, dont la majorité disent fuir la pauvreté et la violence au Honduras, au Guatemala et au Salvador, ont fait route vers la frontière américaine en traversant l’Amérique centrale pendant plusieurs semaines afin de demander l’asile aux Etats-Unis.
Plusieurs milliers d’entre eux, dont des femmes et des enfants, sont arrivés à Tijuana. Nombre d’entre eux ont entamé une grève de la faim pour faire pression sur le président américain Donald Trump.
Ce dernier a exhorté lundi le Mexique à renvoyer ces migrants dans leur pays d’origine, tandis que son adminstration essaie toujours de faire appliquer un décret restreignant le droit d’asile, qui est suspendu pour le moment par un juge fédéral.
Ce déploiement de soldats a été critiqué comme une manoeuvre politique et les élus démocrates à la Chambre des représentants, qui ont repris le contrôle de la chambre basse du Congrès lors des élections de mi-mandat, ont déjà menacé d’ouvrir une enquête dès leur entrée en fonction en janvier prochain. Fin

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.