ACTUALITES BEIJING, 12 juin 2019 (Youpost – Xinhua) — Voisins liés par des chaînes de montagnes, des cours d’eau et un lien durable d’amitié entre leurs peuples, la Chine et le Tadjikistan ont été « un bon exemple de l’amitié et de la coopération entre des pays dont le système, la culture et la taille sont différents », a déclaré le président chinois Xi Jinping.
M. Xi a fait ces remarques dans un article intitulé « Travailler ensemble à un avenir plus brillant pour l’amitié Chine-Tadjikistan », publié mercredi dans les médias locaux à la veille de sa visite d’Etat dans ce pays d’Asie centrale.
Rappelant les ancien émissaires chinois qui s’étaient rendus en Asie centrale il y a des milliers d’années, M. Xi a indiqué que certains personnages de la littérature et de l’histoire tadjikes sont également bien connus dans son pays.
Depuis l’établissement des relations diplomatiques entre les deux pays il y a 27 ans, les deux parties se sont fait confiance l’une à l’autre, se sont respectées et se sont engagées toutes deux à une coopération mutuellement bénéfique, a-t-il affirmé, précisant que la confiance mutuelle est au coeur de leur partenariat stratégique global.
Avec une série de projets emblématiques au Tadjikistan, ayant vu le jour grâce à la coopération dans le cadre de l’Initiative la Ceinture et la Route, la Chine est devenue la première source d’investissements et un partenaire commercial principal pour ce pays d’Asie centrale. « Tout cela constitue d’excellents exemples pour nos deux pays recherchant une prospérité partagée sur la base d’une complémentarité mutuelle », a-t-il salué.
Evoquant les échanges culturels et entre les peuples, le président chinois a noté : « L’amitié Chine-Tadjikistan se transmettra assurément de génération en génération ».
Concernant « le protectionnisme et l’unilatéralisme rampants, ainsi que les incertitudes croissantes dans différentes régions », le partenariat stratégique global Chine-Tadjikistan se trouve face à de précieuses occasions de développement et à des défis plus complexes que jamais, a-t-il expliqué.
Pour profiter au maximum de ces occasions et surmonter ces défis ensemble, le président chinois a fait plusieurs propositions, enjoignant les deux pays à « renforcer leur communication politique et à élaborer des plans directeurs afin de développer les relations Chine-Tadjikistan dans une perspective stratégique et à long terme ». D’après lui, les deux pays doivent également affiner le plan sur la coopération dans le cadre de l’Initiative la Ceinture et la Route » et forger « un lien plus solide entre nos peuples ».
De plus, « nous devons tout faire pour intensifier la coopération en matière de cybersécurité, dans la lutte contre les ‘trois forces’ que sont le terrorisme, le séparatisme et l’extrémisme, ainsi que le crime organisé transfrontalier et le trafic de stupéfiants », a-t-il soutenu.
M. Xi a également appelé les deux parties à « renforcer la collaboration stratégique dans les affaires internationales et la coordination » auprès des Nations Unies, de l’Organisation de coopération de Shanghai (OCS), de la Conférence pour l’interaction et les mesures de confiance en Asie (CICA), ainsi que d’autres organisations multilatérales.
Rappelant la nouvelle vision pour la sécurité en Asie, qui visait à promouvoir la « sécurité commune, globale, coopérative et durable en Asie », qu’il avait proposée en 2014 lors du sommet de la CICA à Shanghai, le président chinois a souligné que le sommet de Douchanbé offrirait « une excellente opportunité » pour tous ses membres, y compris la Chine et le Tadjikistan, afin « d’améliorer la coopération dans le cadre de la CICA et contribuer davantage à la sécurité et au développement en Asie et au-delà ». Fin

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.