NEW YORK (Nations Unies), 15 mai (Xinhua) — L’envoyé spécial du secrétaire général des Nations Unies pour le Yémen, Martin Griffiths, s’est félicité mercredi devant le Conseil de sécurité du retrait des forces rebelles houthistes des ports de la région d’Hodeïda, qui sont cruciaux pour la livraison de l’aide humanitaire, a-t-on appris mercredi du site officiel de l’ONU.
Le retrait des forces houthistes des ports d’Hodeïda, de Salif et de Rass Issa, supervisé par la Mission des Nations Unies en appui à l’Accord sur Hodeïda (MINUAAH) qui est dirigée par le général Michael Lollesgaard, a eu lieu entre le 11 et le 14 mai.
« La MINUAAH a confirmé que Ansar Allah (Houthis) a pleinement coopéré tout au long du retrait. Les forces militaires d’Ansar Allah ont maintenant quitté les trois ports d’Hodeïda, de Salif et de Ras Issa. Je tiens à féliciter le général et son équipe pour ce succès », a dit Martin Griffiths devant les membres du Conseil.
Selon lui, ce retrait permettra à l’ONU d’apporter son aide pour la gestion et l’inspection de ces trois ports de la mer Rouge. Il a indiqué que l’ONU était également prête à contribuer à améliorer la productivité et l’efficacité du port d’Hodeïda. Le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) va envoyer des équipes pour installer des feux de navigation afin d’aider les navires à amarrer en toute sécurité, pour réparer la tour de contrôle et les clôtures, pour améliorer les postes d’amarrage et pour déminer le périmètre extérieur du site portuaire.
De plus, à partir de samedi, plus de 4.000 personnes à Hodeïda seront employées dans le cadre de programmes de travaux publics.
L’envoyé de l’ONU a salué les Houthis pour avoir respecté ce qui a été convenu avec le gouvernement yéménite à Stockholm en décembre 2018 et d’avoir été les premiers à se retirer. Il a ajouté que le gouvernement du Yémen avait pour sa part répété son engagement à redéployer ses troupes.
Selon Martin Griffiths, il s’agit d’un moment important mais il ne s’agit que du début. « Ces redéploiements doivent être suivis d’actions concrètes par les parties pour qu’elles s’acquittent de leurs obligations en vertu de l’accord de Stockholm », a-t-il dit. Il a appelé les deux parties en conflit à se mettre d’accord sur le plan opérationnel de la phase deux du redéploiement mutuel à Hodeïda. Fin

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.